Les chiffres réels du réchauffement climatique.

La Cop 21 est la dernière chance pour sauver notre planète, nous dit’ on, et l’échéance est bien proche je trouve. Toute les solutions envisagées sont basés sur les chiffres des émissions de CO2, ou de la pollution atmosphérique entre autre,  donnés en grande partie par les industriels eux même.

Après le scandale WW je me demande si les dés sont ne sont pas truqués et le jeux déjà perdu, si tout cela n’est pas la partie visible de l’iceberg qui fond.

Le modele est basé sur un réchauffement de la plante de 2° qu’il ne faudrait pas dépasser, et  nous savons que les causes sont les émissions de notre mode de vie actuel. Or les solutions envisagées sont basé sur les chiffres donnés en grande partie par les industriels eux même.

pollution, atmosphérqiueEt c’est là que je me pose la question de la pertinence du système. Si on regarde le scandale actuel des contrôles antipollution des voitures, et les chiffres complément faussés, on se retrouve devant un problème qui devient surement ingérable. Tant que le modèle économique sera basé sur la croissance a tout prix avec tous les excès que cela comporte on est pas sortie de l’affaire. La dette explose dans presque tous les pays industrialisés, et on cherche tant bien que mal à trouver de la croissance pour nous faire consommer encore plus, une réduction d’impôt par ci qui doit  nous permettre d’ acheter une nouvelle voiture, ou une prime par là pour augmenter notre pseudo « pouvoir » d’achat.

La solution viendra de l’engagement de chacun  de nous dans son  quotidien pour le bien de tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *