Le rénovation énergétique ne tient pas ses promesses. Tout un système qui coute au contribuable et à la planète.

Cela fait quelques années que nous pointons du doigt ce système, où la ménagère qui achète au Supermarché fait des économies sur ses courses en changeant les fenêtres de son logement grâce à un dispositif de primes (certificat d’économie d’énergie) mis en place par l’Etat français.

ménagère

ménagère

Ce système pervers ne pouvait pas fonctionner, par manque de compétences ( voir tout les litiges actuels) et par manque de vision globale de la rénovation.

L’exemple des 500 chantiers de rénovation thermique en Alsace du programme « Je rénove BBC » est la preuve que l’on peut faire une rénovation de qualité avec une vision globale gérée par un coordinateur des travaux.

Nous avons développé une plate forme numérique permettant à tout le monde de trouver les meilleures solutions de rénovation globale visant le facteur 4, et ainsi permettre de respecter les échéances de réduction des émissions de CO2, mais cela ne rentre pas dans les cases du système Français actuel.

Nous ne renouvellons que 1% du parc immobilier par année, nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas atteindre les exigences de consommation énergtique et la réduction des émissions de  CO2. Encore une fois le modèle Allemand est mis en avant pour son efficacité. Il est malheureusement difficile voir impossible de changer quoi que ce soit dans ce système actuellement.

IMG_9220

Une entreprise spécialisée dans l’éfficacité énergétique en France licencie ses salariés, étant donné que l’Ademe crée des plateformes de la rénovation énergétique avec des postes de fonctionnaires qui manquent d’expérience et de compétence pour faire ce travail. Toute l’expérience aquise depuis quelques années sur le terrain, est perdue.

J’espère que nous pourrons un jour changer cette situation, qui coûte de plus en plus au contribuable, en détruisant des emplois, pour créer des postes de fonctionnaires, qui augmentent nos impots sans atteindre les objectifs de réduction de consommation énergétique et de réduction des émissions de CO2.

A lire le rapport de l’UFC Que choisir ;

 RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS 

Le crédit d’impôt, une mesure à grand frais qui manque sa cible environnementale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *